Featured post: 
Karim Sy: l’Afrique doit « passer de la position d’assistanat à celle d’acteur »

Published Post author

 

karim-1Karim Sy (43 ans) est un serial entrepreneur Franco-malien d’origine sénégalaise. Il a grandi entre le Mali, l’Ethiopie, la Côte d’ivoire, la France et le Canada où il fait des études en génie informatique à l’école polytechnique de Montréal. Après avoir créé plusieurs sociétés dont une de forage hydraulique et minière et une autre d’aviation d’affaires au Mali, il décide en 2010 de créer un espace de co-working au Sénégal. Jokkolabs est le premier espace de co-working (travail collaboratif) en Afrique de l’ouest et même en Afrique francophone. Le nom Jokko est une contraction de « Joxko » (donne-lui) et de « Jokto » (rejoins-le). Jokkolabs est un hub d’innovation technologique et un laboratoire numérique où se côtoient développeurs et entrepreneurs engagés dans les nouvelles technologies. Un concept qui s’est rapidement essaimé dans différents pays africains. Après Dakar, Bamako, Ouagadougou, Abidjan et Nanterre en France, Karim Sy, Catalyseur de créativité collective ambitionne d’ouvrir un hub « Jokkolabs » au Bénin. Nous l’avons rencontré lors de son passage à Cotonou. Il explique la philosophie de Jokkolabs et prône un développement de l’Afrique à travers l’économie numérique.

Continue reading

16 mars 2015

Featured post: 
Je suis francophone, pourquoi devrais-je apprendre l’anglais?

Published Post author

La Francophonie dans le monde

Ce billet n’est pas un réquisitoire contre la langue française, la francophonie ou son instance faîtière. Même s’il en a tout l’air, je n’ai pas envie qu’il soit apprécié ou considéré comme tel. Ce billet n’est qu’un ressentiment profond. C’est l’extériorisation de ce que j’ai ruminé en mon for intérieur pendant bien longtemps.

Continue reading

13 octobre 2014

Featured post: 
Toute la douleur d’un fils de voir sa mère reprendre les études

Published Post author

Crédit Photo: Hermann BOKO

Ma mère s’est levée, tôt le matin, pour réviser ses cours

Ce soir-là, elle nous annonçait à notre grande surprise, mon père mes deux sœurs et moi, qu’elle reprendrait les études. Elle le fit effectivement. Elle s’était inscrite en cours du soir dans un établissement de la place en 1ère G2. Après trois tentatives elle a décroché son certificat d’aptitude professionnelle. Aujourd’hui à 54 ans, elle convoite le bac.

Continue reading

4 septembre 2014

Featured post: 
#MondoblogAbidjan : A Grand-Bassam, en Côte d’Ivoire, il a manqué de l’eau !

Published Post author

mondoblog_abidjan

Ce billet, j’aurais dû le publier, le lendemain de  notre fin de formation #MondoblogAbidjan qui s’est tenu du 2 au 12 mai à Grand-Bassam; une petite ville situé à l’est d’Abidjan. Je ne sais pas pourquoi je ne l’ai pas fait. Et sur ce coup je sais qu’à l’école de journalisme, j’aurai eu des points en moins [ndlr : le caractère périssable des articles]. Ce dont je me souviens ; j’avais jugé inopportun de publier mon billet sur la formation à Abidjan, tant les billets sur #mondoblogAbidjan étaient d’excellentes qualités et relataient très bien les instants de la formation. J’ai privilégié mon billet sur l’homosexualité, qui bien entendu, était écrit bien avant mon voyage sur la Côte d’Ivoire.

Continue reading

4 juin 2014

Featured post: 
Loreto : « J’assume pleinement mon homosexualité »

Published Post author

Photo de famille du couple gay

Photo de famille du couple gay Loreto

Photo de famille du couple gay Loreto (Caricature)
Illustration: Marine Fargetton

Au Bénin, pays où le débat de société sur l’orientation sexuelle ne se pose pas encore, Loreto, jeune homme de 26 ans nous raconte son homosexualité.

« [Dans l’appartement] d’un gay, c’est toujours cool ! » C’est l’un des derniers propos prononcés fièrement par Loreto [ndlr : pseudonyme] lors d’une rencontre dans son appartement deux pièces, joliment décorées et bien meublées. « Le gay aime beaucoup les couleurs. Il est beaucoup soigné et aime prendre soin de son corps et de sa personnalité ». En parlant de son appartement ; « C’est petit. Mon ami et moi avons décidé de déménager pour un espace beaucoup plus grand ». Un endroit, où Loreto pourra garer sa petite Rav4, année 2002.

Continue reading

19 mai 2014

Featured post: 
A Ouidah dans la villa Ajavon, le nouveau musée d’art contemporain de l’Afrique

Published Post author

A Ouidah au Bénin la découverte de la villa Ajavon a précipité la création du musée d’art contemporain de Ouidah, le premier du genre en Afrique subsaharienne.

Le Musée_Fondation Zinsou©Jean Dominique Burton-17

Credit photo: Jean-Dominique Burton

Cela fait bien longtemps que l’idée lui « trottait l’esprit ». En 2005 tout juste après l’ouverture de la Fondation Zinsou, cet institut qui s’est assigné comme mission, la promotion de la culture et plus particulièrement de la création contemporaine, Marie-Cécile Zinsou exprime le désir de créer un musée d’art contemporain pour « contribuer à la préservation du patrimoine africain sur la terre de ses origines », pouvoir remédier à sa délocalisation vers les marchés extérieurs mais surtout le rendre accessible aux africains, eux-mêmes. Les Africains pendant longtemps se sont désintéressés de tout ce qui était expression artistique contemporaine. Tout juste, explique Marie-Cécile « parce qu’il n’y avait pas de musée ou qu’ils sont payants » dès lors qu’ils sont créés. Pour la Fondation Zinsou « La culture est un droit et ne peut ni ne doit être considérée comme un luxe. Il est primordial, aujourd’hui, de permettre aux enfants et aux adultes du Bénin d’avoir un accès à la culture ».

Continue reading

27 janvier 2014

Featured post: 
Une pensée pour Danica

Published Post author

Danica Camacho

Crédit photo: DR

Vous souvenez-vous de notre citoyenne spéciale?

Ça commence toujours par des interrogations. Pourquoi ces Occidentaux viennent-ils connaître les réalités du Vodoun pour après l’écrire dans les livres ? N’ont-ils pas dit il y a deux siècles de cela que c’étaient des pratiques obscures et qu’il fallait venir à la ‘’vérité’’ (Jésus) ? Maintenant ils vident leurs églises pour venir au couvent. Il y a même aujourd’hui des prêtes vodouns blancs. Pendant que l’Afrique devient l’avenir de l’Eglise catholique. Comment vit-on quand on est séropositif ? Pourquoi au Bénin l’essence doit-il être de contrebande ? Bien souvent la décision de traiter tel ou tel sujet est souvent la résultante de plusieurs interrogations. J’ai donc cherché à avoir des nouvelles de notre 7 milliardième enfant d’il y a deux ans. Juste par curiosité, c’est venu comme ça.  Elle s’appelle Danica Camacho, est née à Manille aux Philippines le 31 octobre 2011. Vous souvenez-vous ? Elle avait été choisie par les Nations unies pour commémorer le nombre d’habitants qu’abrite la planète. Nous sommes passés à 7 milliards en 2011. Ma grande inquiétude était de savoir si elle vivait heureuse avec sa petite famille. Si elle vivait toujours avec son père  et sa mère. Un incident peut très vite arriver : les vicissitudes de la vie. Est-ce qu’elle était épanouie ? Pourra-t-elle aller à l’école ? Court-elle en exprimant sa joie et son sourire innocent d’enfant ?

Continue reading

16 janvier 2014

Featured post: 
10 janvier : Ouidah, la basilique et le vodoun

Published Post author

Fête-vodoun

Crédit Photo: DR

A Ouidah, vous pouvez suivre la fête de Vodoun depuis l’enceinte de la Basilique Immaculée Conception.  Les entrées du temple de python et de la Basilique mineure se font face.

Devant l’énorme bâtisse, style ogival de la Basilique Immaculée Conception de Ouidah, la foule attend impatiemment. Majoritairement vêtus de blanc, les prêtes vodouns attendent l’arrivée du chef suprême de leur culte, le « Daagbo Hounon ». Il doit procéder à des rituels et sacrifices au  temple python avant de rejoindre les festivités au niveau de la plage. C’est ce que veut  la tradition chaque 10 janvier. « Par respect pour la tradition et du fait que le roi Kpassè vouait un culte au python, le chef suprême du vodoun va d’abord au temple python pour émettre des vœux, faire des cérémonies avant de prendre le chemin de la plage », explique Juste Agogochian, ressortissant de Ouidah et guide touristique. Le python est en effet le principal totem des ressortissants de Ouidah. L’histoire raconte qu’à la suite d’une guerre opposant le puissant royaume de Danxomè à celui des Houeda en 1717, le roi vaincu de Ouidah prend le maquis et se réfugie dans la forêt pour échapper aux guerriers qui le poursuivaient. Il fut protégé par les pythons qui attaquèrent les guerriers du royaume de Danxomè, et il put ainsi être sauvé. En l’honneur de ses protecteurs, il érige à Ouidah trois cases dans la forêt et un totem.

Continue reading

14 janvier 2014

Featured post: 
La double-culture, une clé d’ouverture aux autres

Published Post author

http://www.lepoint.fr/images/2013/11/12/2139124-benin-2-jpg_1869978.jpg

Crédit photo: lepoint.fr

Pour certains binationaux d’origine béninoise c’est assez gravissime d’imposer la nationalité unique à des êtres issues d’horizons diverses comme cela a été longtemps le cas en Allemagne pour des ressortissants hors Union Européenne.

L’air se laisse facilement corrompre par les relents du café et de la cigarette dans son bureau situé au troisième étage de l’immeuble où siège la Fondation Zinsou dont elle est la présidente. Pour cette fin d’année, Marie-Cécile Zinsou, cette Franco-Béninoise de 31 ans, passionnée de création contemporaine est très sollicitée. Elle vient d’ouvrir à Ouidah, capitale historique du Bénin, le premier musée d’art contemporain de l’Afrique subsaharienne (à l’exception de l’Afrique du Sud). Elle en vient même à être surnommée l’Amazone de l’art africain contemporain. Ce musée suscite beaucoup d’intérêt de la part des médias internationaux. Entre deux réunions, elle a accepté de nous parler de ses origines diverses et de sa double-culture : la France et le Bénin. Cette double culture qui sûrement lui a permis de nourrir un grand amour et une passion pour l’art contemporain et de pouvoir le partager à sa seconde patrie le Bénin et ces milliers d’enfants qui représentent 70 mille de ces 4 millions de personnes ayant visité jusqu’aujourd’hui la Fondation Zinsou.

Continue reading

23 décembre 2013

Featured post: 
Le faux positif : 30 jours passés dans la peau d’un sidéen

Published Post author

Quand on a été déjà une fois dans la peau d’une personne porteuse du VIH, l’image que l’on a de la maladie change. Le regard n’est plus accusateur ni discriminatoire. Malheureusement cela ne peut suffire à lutter contre la stigmatisation comme en témoignent les ‘’faux positifs’’, ces sidéens de quelques jours : l’un d’eux revient sur cette période de sa vie : un enfer.

Continue reading

9 décembre 2013

Featured post: 
Haïti : « La catastrophe a créé une place pour nous les jeunes ! »

Published Post author

euronews-haiti

Près de quatre ans après le séisme,  les étudiants venus étudier au Bénin espèrent une meilleure réinsertion une fois rentrés au pays.

12 janvier 2010 : 16 heures 53 minutes : ‘’l’heure de l’apocalypse haïtien’’. Un tremblement de terre de magnitude 7 va mettre Haïti et sa capitale Port au prince à terre. Le séisme fait 230 000 morts, 300 000 blessés et 1,2 millions de sans abris. La majorité des Institutions étatiques est touchée dont le palais présidentiel et l’économie, déjà l’une des plus faibles au monde (149ème rang), est exsangue.

Continue reading

28 novembre 2013

Featured post: 
Confession d’un ancien contrebandier de l’essence

Published Post author

24092013150

Crédit photo: Hermann BOKO

Au Bénin, le commerce de l’essence de contrebande, représente plus de 80% de l’économie informelle et nourrit plus de 50% de la population. L’activité de l’essence de contrebande est donc fort lucrative. Mais pour qui a été une fois contrebandier ou a nagé une fois pour la contrebande, il y a certains évènements qui poussent à lâcher prise.

On peut encore voir les embarcations flotter sur la mer à une centaine de mètres de la plage. Prêtes pour une nouvelle expédition à la conquête de l’essence « nigériane » pour le marché informel béninois. Au retour de l’expédition, Coffi [ndlr : il a voulu être anonyme] ne sera plus de ceux qui s’occuperont du déchargement des bidons d’essence. Pour lui c’est bien sûr révolu le temps mis à profit de ce trafic, qui pourtant est bien trop lucratif.

Continue reading

21 octobre 2013

Featured post: 
En Afrique, le développement minier promu au détriment des droits de l’homme

Published Post author

1746946_3_d18e_des-policiers-devant-des-corps-allonges-de_d99c82e16b834d4cc684bf824fc7e29a
1746946_3_d18e_des-policiers-devant-des-corps-allonges-de_d99c82e16b834d4cc684bf824fc7e29a

Crédit photo : Reuters Siphiwe Sibeko

Pendant plus d’un an des citoyens de différents pays, géants miniers, ont vu leurs droits être bafoués par les pouvoirs publics au profit du développement minier.

Le drame de Marikana

16 août 2012, la police sud-africaine tirait sur des mineurs travaillant dans la mine de platine Lommin de Marikana, faisant plus de 34 morts et 78 blessés. Ces mineurs – ils étaient plusieurs milliers – manifestaient pour une hausse de leurs salaires jugés très insuffisants à voir le travail qu’ils abattaient au péril de leur vie. Ils manifestaient pour l’amélioration de leurs conditions de vie et de travail, jugées très précaires comme celles de Masuli Danga.

Continue reading

15 octobre 2013